Guide Languedoc

Edition du 09/06/2015
 

Mas de DAUMAS-GASSAC

Coup de cœur

Mas de DAUMAS-GASSAC

À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux, qui a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...).


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux, qui a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...). Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un grand cru : sols profonds où les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur; sols parfaitement drainés où les racines de la vigne ne rencontrent jamais d’humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares... L’exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l’effet du micro climat froid, en réduisant, surtout pendant l’été, les heures d’ensoleillement. C’est ce micro climat qui retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines sur la moyenne du Languedoc. Si la découverte du terroir doit tout à Henry Enjalbert, les procédures de vinification et d’élevage doivent tout à Emile Peynaud : vinification médocaine, longues fermentations et macérations (trois semaines), élevage bois durant 12 à 15 mois dans des barriques bourguignonnes et bordelaises de 1 à 7 ans, collage à l’albumine d’œuf, pas de filtration... “Le 2014 est un millésime marqué par des conditions climatiques exceptionnelles avec beaucoup de sécheresse donc peu de raisins, ce qui explique les 40% de récolte en moins, nous raconte Roman Guibert. La vendange a été précoce et s’est déroulée durant la première quinzaine de septembre. Daumas-Gassac Blanc 2014 s’exprime avec un beau grain dans la lignée du 2013. Joli sucre résiduel balancé par cette belle acidité ce qui donne ce bel équilibre. Belle expression du Viognier qui donne des notes de fleurs blanches, abricot. L’assemblage reste inchangé : Chardonnay, Viognier, Petit Manseng et Chenin blanc. Daumas-Gassac rouge 2014 est toujours à l’élevage, c’est l’un des millésimes les plus précoces de ces vingt dernières années. On n’a pas l’expression de vins mûrs, bel équilibre entre concentration-alcool-acidité. Ce qui est frappant, c’est cette belle fraîcheur dans les vins, d’ailleurs, c’est un peu notre marque de fabrique à Daumas-Gassac. Belle expression de petits fruits rouges, un peu moins de notes d’épices. Ce sont des vins très digestes grâce au taux d’alcool assez modéré, un vin très accessible jeune mais qui a aussi un bon potentiel de garde.” Pour l’instant, on excite nos papilles avec ce grand Mas de Daumas Gassac rouge 2012 (80% Cabernet-Sauvignon, plus 10 cépages différents), d’une maturité exceptionnelle, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle charpente, aux tanins puissants, d’excellente garde. Très beau 2011, racé et coloré, concentré, un vin très riche, de belle robe dense et profonde à reflets violines, avec ce nez très expressif de fruits noirs (cerise, cassis, mûre sauvage), et des touches légèrement épicées, de bouche charnue. qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Le 2010, corsé, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois, de truffe et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille), d’une belle ampleur au palais, est un vin puissant et très chaleureux, de très grande évolution.  Splendide Daumas blanc 2013, 25% Viognier, 25% Chardonnay, 25% Petit Manseng, 15% Chenin blanc et 10% d’une collection de cépages dont le Courbu du Béarn, la petite Arvine du Valais, le Rolle de Provence, la Marsanne du Rhône et dix autres grandissimes variétés européennes. Récolte 100 % manuelle. Vinification originale comprenant une macération pelliculaire à 10° pendant cinq à sept jours, fermentation sous Inox à 20/25° pendant trois semaines, filtration alluvionnaire sur terre fossile, ensuite retour dans l’Inox ; enfin, une seconde filtration de sécurité sur plaque avant la mise en bouteilles... Un grand vin racé, unique par sa complexité spécifique d’arômes, d’une très grande expression avec ces nuances de narcisse, de poire, de pêche... et toujours ce splendide et délicat côté grillé. Le blanc 2012 est dans la lignée d’une couleur aux reflets verts, au nez très aromatique marqué par des arômes de fruits à chair blanche, charmeur, gras mais avec beaucoup de fraîcheur et de vivacité en bouche, avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques au palais, très équilibré et très aromatique. Le 2011, aux senteurs subtiles de petits fruits jaunes mûrs et de pain grillé, est un vin gras mais très frais, d’une belle finale, de bouche riche, fine et persistante. Goûtez l’Albaran rouge, 50% Cabernet-Sauvignon, 50% Syrah, élevage entre 8 à 9 mois en barriques, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. Dans un autre style, pour tous les jours, on se fait plaisir avec le Guilhem rouge, aux arômes de violette et de mûre, fraise en bouche, un vin “comme autrefois”.

   

Mas de DAUMAS-GASSAC

Aimé Guibert et ses Enfants

34150 Aniane
Téléphone : 04 67 57 71 28
Télécopie : 04 67 57 41 03
Email : contact@daumas-gassac.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
e_languedoc_roussillon.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
ÉTANG DES COLOMBES (bl)
GRAND CAUMONT
GRAND MOULIN
MARTINOLLE-GASPARETS
CASCADES (bl)
MATTES-SABRAN
SPENCER LA PUJADE
CAMBRIEL (bl)
GRAND-ARC
CANOS
VIGN. CAMPLONG
TRILLOL
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
FABAS (bl)
BARROUBIO
BERTRAND-BERGÉ
CLARMON
COUPE-ROSES
HERBE SAINTE
ROUDENE
PÉPUSQUE
VIEILLE (PSL)
CLOS CENTEILLES
GRAND GUILHEM
PECH-D'ANDRÉ (bl)
AGEL
ENTRETAN
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
MIRE-L'ÉTANG (bl)
MAS DU NOVI
PEYREGRANDES (F)
SAINT-MARTIN-CHAMPS
CLOTTE FONTANE
ESTABEL CABRIÈRES
FAMILONGUE
GUIZARD
CAVE ROQUEBRUN
VALAMBELLE
CROIX CHAPTAL
MAS de CYNANQUE
L'ESCATTES
GRANDES COSTES
PECH DE LUNE
ARGENTEILLE
BOUSQUETTE
CLOS BELLEVUE
GALTIER
SAUVAIRE
REYNARDIÈRE (F)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
DAUMAS-GASSAC (bl)
BARTHE
CASA BLANCA
DOMAINE DE BELLEVUE
MAS ROUS
TERRES DE MALLYCE
MODAT
PIÉTRI-GIRAUD
GRESSAC
Mas de MADAME
MOULINES
LE SOULA
SERRES (Malepère)
PLAINE-HAUTE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
FONTSAINTE
(PRIEURÉ de BUBAS)
VIEUX-MOULIN
(FONTFROIDE*)
AURIS
(BORDE-ROUGE)
ROQUE-SESTIERE
(SAINT-MICHEL Les CLAUSES)
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
CAVAILLES*
LA GRAVE (bl)*
MAS DE L'ONCLE
PIQUE PERLOUP (bl)
FAUZAN
LAURIERS (PP)
MAILLOLS
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
COSTEPLANE*
FLAUGERGUES
FONTAINE-MARCOUSSE
KARANTES
MADURA
MARION PLA
(MAS NUY)
JORDY
(LÉGENDES)
MONTPLO
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
MAIRAN
(CLOS SAINT-GEORGES)
COUME DU ROY
MAS DES QUERNES
MILLE VIGNES
MINGRAUT
RIVES-BLANQUES
MONTANA
LOUS GREZES
MAS D'ESTELLE



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
(SAINT-JACQUES D'ALBAS)
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(LA VERNÈDE)
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
(Philippe NUSSWITZ*)
(BOURDIC*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

CLOS CENTEILLES


Patricia Domergue est à la tête de ce domaine, mené dans le respect des sols et de la vigne.  Voilà un savoureux Côtes du Brian C de Centeilles rouge 2013, marqué par son cépage Piquepoul noir prédominant, intense au nez comme en bouche, d'une jolie concentration, au nez de cerise, légèrement épicé en bouche, un vin rond et très réussi.  Le Minervois La Livinière Clos Centeilles 2007, parts égales de Mourvèdre, Grenache noir et Syrah, éraflage total, cuvaison en cuve ouverte, macération de 4 semaines, les différents cépages sont mariés à la cuve et non assemblés après coup, élevage en cuves acier émaillé, une partie séjourne de 10 à 12 mois en barriques de plusieurs vins. Un vin d’une belle couleur grenat pourpre, aux notes de sous-bois, de poivre et de mûre, alliant structure et charnu. Le Minervois rouge C de Centeilles 2009, provenant de cépages quasiment inconnus (Picquepoul noir, Rivereinc, Morastel...), possède bien entendu une spécificité propre, à servir légèrement frais sur les terrines du pays. Le Minervois Capitelle de Centeilles 2005 est une cuvée pur Cinsault, un vin avec une charpente harmonieuse, aux notes discrètes de sous-bois et de pruneau, mêlant richesse et ampleur. Goûtez le Minervois rouge Campagne de Centeilles 2010, avec ce nez de prune et de kirsch très spécifique, un vin riche et parfumé, de bouche fondue. Gîte et chambre d’hôtes

Patricia Boyer-Domergue
Campagne de Centeilles
34210 Siran
Téléphone :04 68 91 52 18
Email : contact@closcenteilles.com
Site personnel : www.closcenteilles.com

Domaine GUIZARD


Un vignoble dans la même famille sans interruption depuis 1580. La cave est installée au cœur du vieux village, dans les anciens communs du château de Lavérune. Le vignoble de 52 ha dont 40 ha en AOC, est mené en culture raisonnée, et les vignes de raisins blancs sont issues de l'Agriculture Biologique. Beau Coteaux-du-Languedoc cuvée Prestige 2010, terroir de Saint-Georges d’Orques, Syrah et Mourvèdre, cépages élevés 12 mois séparément en barriques et 12 mois après assemblage, coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de fumé, un vin puissant, de garde. Le Grès de Montpellier rouge 2012 (Syrah et Mourvèdre), parfumé (mûre, épices, humus...), est riche en couleur, aux tanins savoureux, de bouche intense avec des notes de prune et d’humus. Très joli Chardonnay 2013 (vin Bio), au nez de chèvrefeuille et de pêche, suave au palais, à la texture fine et soyeuse.

Gérant : Rémy Boyer Chammard - Régisseur oenologue : Damien Babel
12, boulevard de la Mairie
34880 Lavérune
Téléphone :04 67 27 86 59 et 06 80 96 50 10
Télécopie :04 67 27 86 59
Email : vigneron@domaine-guizard.com
Site personnel : www.domaine-guizard.com

Château PÉPUSQUE


Au sommet. Le vignoble s’étend autour du village de Pépieux et sur les premières pentes de la montagne Noire, en AOC Minervois. Le climat y est très sec et chaud mais le vent qui descend de la montagne apporte fraîcheur et parfums. Les coteaux de Pépieux offrent un terroir exceptionnel donnant des vins élégants ayant une fraîcheur, une acidité remarquées par les connaisseurs. C'est là qu'est né le “vin des Cathares” qui a fait la réputation du village et on y trouve aujourd'hui les Syrahs aux arômes de cassis et de réglisse. Le Domaine bénéficie aussi de vignes sur le Terroir de La Livinière, classé première “appellation village” des AOC du Languedoc. Profitant de cette situation exceptionnelle, Renée et Benoît Laburthe sont revenus travailler les vignes de leur grand-père, en 1986. “En 2014, nous explique Benoît Laburthe, malgré des conditions difficiles et grâce à notre travail en amont (ébourgeonnage, vendanges en vert), nous avons pu rentrer une récolte saine et mûre. Cela nous donne un vin parfumé, riche avec de la matière et un degré maîtrisé, frais et bien plein.” Bien typé, le Minervois Les Terres Fines 2013, d’une belle charpente, avec de la matière et des tanins, aux arômes de fruits rouges et de sous-bois, de couleur pourpre intense, au nez avec des notes de violette, des nuances de garrigue et de cerise noire. Beau Minervois La Livinière cuvée Les Cailloux Blancs rouge 2013, 100% Syrah, bien coloré et charpenté, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des accents de fumé, de belle évolution. Dans la lignée, cet autre Minervois La Livinière cuvée Les Petits Cailloux rouge 2013, au nez persistant et subtil à la fois, aux notes de petits fruits mûrs (cassis, griotte) et de musc, aux tanins riches et bien fondus. Plus souple, plus facile à boire, le Minervois Les Gravettes rouge 2014, est corsé et sent la groseille, bien vinifié comme le joli Minervois Perle de rosée, Cinsault et Grenache, tout en séduction, un vin où la mûre s’associe à la framboise, une bouche intense et raffinée à la fois. 

Renée et Benoît Laburthe
7, rue du 11 Novembre 1918
11700 Pépieux
Téléphone :04 68 91 41 38
Email : chateau.pepusque@orange.fr
Site personnel : www-chateau-pepusque.leminervois.com

DOMAINE MARTINOLLE-GASPARETS


Le Domaine MARTINOLLE-GASPARETS est une petite propriété familiale de moins de 10 ha située depuis de plusieurs générations dans le minuscule Hameau de Gasparets au plus profond des Corbières. Pierre MARTINOLLE (83 ans) aidé régulièrement par ses enfants Jean-Pierre et Françoise, y réalise de manière artisanale et raisonnée depuis de nombreuses décennies des vins authentiques et exceptionnels dans le respect des traditions qui lui ont été transmises. Parmi la gamme proposée, vous pourrez découvrir : Le Corbières-Boutenac rouge 2010 (élevé en fût de chêne): millésime à pleine maturité, de couleur intense, tannique, charpenté et charnu aux arômes de fruits noirs confiturés, avec de légères notes fumées, juste finement et élégamment boisé. Le Corbières rouge 2008 : millésime à pleine maturité, de couleur rouge intense avec des reflets orangés, ce vin propose des arômes de rancio légers, agréables et subtils qui disparaissent pour laisser place à des arômes de mures et sous-bois avec de légères notes de cuir et de grillé. Des tannins légers et structurés. Le Corbières rouge 2010 : millésime à pleine maturité, de couleur intense, avec des tannins très présents, d’une structure soutenue, très charnu, aux arômes de cassis dominants et des nuances de fruits noirs confiturés, de cuir et de sous-bois "Nous nous définissons comme des « artisans-vignerons ». Nous ne produisons que de petites cuvées, parfois moins de 1000 bouteilles. Nous sommes depuis peu dans une démarche «officielle» de certification biologique, et la récolte 2014 sera labellisée BIO à 100% !".


27, avenue Frédéric Mistral
11200 Lézignan-Corbières
Téléphone :04 68 27 10 45 et 06 11 42 09 88
Email : domainemartinollegasparets@vinsdusiecle.com
Site : domainemartinollegasparets
Site personnel : www.domaine-martinolle.com


> Nos dégustations de la semaine

Philippe NUSSWITZ


Meilleur Sommelier de France en 1986, Philippe Nusswitz s'installe en 2002 avec Pascale, sa femme et ses enfants à Durfort dans un mas cévenol du XVIIe siècle au milieu des vignes, dans le terroir du Duché d'Uzès. Une viticulture respectueuse de l'environnement. Un vignoble en cours de reconnaissance de l'AOC Duché d'Uzès. Vinification à la Coopérative Agricole Les Coteaux Cévenols à Durfort.
Ce propriétaire sympathique peut être fier de son Duché d'Uzès rouge 2011, dense et puissant au nez, avec ces tanins bien présents, d'une robe rubis foncé, aux arômes de violette et de réglisse, de bouche épicée, d'excellente évolution. Séduisante cuvée Orénia blanc 2011, Viognier (50%), Marsanne, Roussane et une pointe de Grenache, d'une grande persistance aromatique, à la fois riche et fin, de bouche nuancée où se retrouvent la bruyère et les fruits frais. L'Orénia blanc Réserve 2011, sélection de Viognier, Roussane et Marsanne, un tiers de la cuvée a été fermenté en barrique de chênes, est très charmeur, aux notes de pêche, richement bouqueté, tout en structure et parfums, fondu en bouche. L'Orénia rouge Réserve 2011 est de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, de couleur soutenue, corsé et classique, riche en arômes, de très bonne évolution.

La Bruguière - Route de Canaules
30170 Durfort
Tél. : 04 66 80 40 45
Fax : 08 26 35 97 82
Email : philippe@orenia.fr
www.vinsdusiecle.com/orenia
www.orenia.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Mas de DAUMAS-GASSAC


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Depuis le premier Guide, j’apprécie Aimé Guibert, qui peut être satisfait du chemin parcouru depuis 1970, quand il s’est passionné pour cette terre de la vallée de Gassac, plantant du Cabernet-Sauvignon allié à 9 autres cépages dont le Cabernet franc, le Carignan, le Tannat, le Merlot, le Malbec, la Syrah, le Pinot Noir et le Cinsault, persuadé qu’un grand vin est issu d’une multiplication de cépages. Dans ce beau domaine de 40 ha de vignes plantées sous forme de petites clairières, il a ainsi élevé “son” vin et réussi son challenge.
Daumas Gassac, c’est d’abord un terroir exceptionnel découvert dans les années 1970 par le grand savant Henry Enjalbert, titulaire de la chaire de géographie à l’académie de Bordeaux (Décédé en 1983 en terminant son monumental ouvrage sur le Saint-Émilion). Henry Enjalbert a découvert qu’il existait au milieu du massif de l’Arboussas, sous le manteau épais de la garrigue, une quarantaine d'hectares d’un sol profond, parfaitement drainé et pauvre en humus et matières végétales, riche en oxydes minéraux (fer, cuivre, or...). Ce terroir de grèzes glaciaires accumulées par les vents lors des glaciations de Riss, Mindel et Guntz, apportent les trois éléments qui conditionnent l'existence d'un Grand Cru : sols profonds où les racines de la vigne peuvent descendre s'alimenter en profondeur; sols parfaitement drainés où les racines de la vigne ne rencontrent jamais d’humidité, sols pauvres qui exigent de la vigne souffrance et effort pour créer les arômes rares... L’exposition du vignoble sur pentes Nord accentue l’effet du micro climat froid, en réduisant, surtout pendant l’été, les heures d’ensoleillement. C’est ce micro climat qui retarde la floraison de la vigne de près de trois semaines sur la moyenne du Languedoc.
Si la découverte du terroir doit tout à Henry Enjalbert, les procédures de vinification et d’élevage doivent tout à Emile Peynaud, l’un de mes propres professeurs : vinification médocaine, longues fermentations et macérations (trois semaines), élevage bois 12 à 15 mois dans des barriques bourguignonnes et bordelaises de 1 à 7 ans, collage à l’albumine d’œuf, pas de filtration...
On ne peut donc rien comprendre à Daumas-Gassac si l’on a pas la référence de vieux millésimes, et c’est tout ce qui fait la différence entre un grand vin et un bon vin. Il faut avoir eu l’occasion de déboucher des millésimes anciens ou, tout du moins, qui commencent à parvenir à maturité. Le 2004 est un vin de bouche pleine et riche, associant puissance et finesse, qui commence à très bien se goûter. Le 2003, aux nuances d’épices, de fruits noirs, de bois et de vanille, de bouche complexe et intense, aux tanins riches et soyeux à la fois, est un grand vin concentré qui mérite de la patience, même s’il peut s’apprécier sur le fruit de sa jeunesse. Le 2001, au nez puissant, tout en nuances aromatiques où dominent la mûre, la réglisse et les épices, est de bouche riche, et commence à s’ouvrir. Le 2000 est de robe pourpre, aux notes d’humus, de pruneau et de cassis, encore très jeune, un vin de grande évolution. Le 1996 est remarquable actuellement, fort en couleur et en arômes, tout en bouche, avec des notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits rouges surmûris. Le 1990 se goûte tout aussi bien, de couleur pourpre, très parfumé (mûre, poivre, cacao...), associant puissance et finesse, gras et intensité, d’une grande complexité. Le 1988 est extraordinaire, véritable gouffre d’arômes où se décèlent les confitures de prune, des notes de kirsch, de cuir, avec une nuance de sous-bois particulièrement séduisante en finale. Le 1982 est à maturité, d’une grande complexité d’arômes (musc, cuir...), avec ces notes très spécifiques et persistantes de fumé et d’épices, aux tanins puissants mais très fins, harmonieux.

“L’année 2013 a une image négative, nous dit Roman Guibert, alors qu’en Languedoc, c’est une très belle année, il faut que les consommateurs en prennent conscience. L’avantage en effet, en 2013, c’est que l’année n’était pas caniculaire, nous avons eu des maturités tardives et obtenons une belle fraîcheur dans les Vins, ce qui est très agréable. L’arrière saison a été sèche et ensoleillée et a permis d’attendre dans de bonnes conditions les vendanges.
Ce 2013 est un vin d’un superbe équilibre. En blanc, les analyses étaient idéales. Un vin avec beaucoup de gras, un style Daumas-Gassac assez classique, peut-être que le 2011 était un peu atypique, mais 2012 et 2013 sont très représentatifs avec un ton au-dessus pour le 2013. Le rouge 2013 est à l’élevage, c’est un vin marqué par la finesse et l’élégance, des notes aromatiques sauvages, ce ne sera pas un “monstre” de puissance. Le rouge 2012 est différent : une année beaucoup plus chaude dans la ligne des millésimes précédents. Bien typé garrigue, notes de thym, romarin, une expression que l’on retrouve dans pas mal de millésimes de Daumas Gassac. Nous avons donc deux types avec ces deux millésimes, l’un assez animal et l’autre plus typé garrigue. Quant au 2011, c’est un compromis idéal car c’est un millésime qui peut être bu dans sa jeunesse, un vin très gourmand, plus accessible que 2012 ou 2013, un vin très plaisant à déguster actuellement même s’il possède naturellement un beau potentiel de garde.“

On se fait vraiment plaisir avec cet IGP Mas de Daumas Gassac rouge 2012 (80% Cabernet-Sauvignon, plus une collection de 10 cépages différents), d’une maturité exceptionnelle, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle charpente, aux tanins puissants, d’excellente garde. Très beau 2011, racé et coloré, concentré, un vin très riche, de belle robe dense et profonde à reflets violines, avec ce nez très expressif de fruits noirs (cerise, cassis, mûre sauvage), et des touches légèrement épicées, de bouche charnue. qu’il faut bien évidemment laisser s’épanouir. Le 2010, charnu, velouté, très parfumé, avec ces notes de sous-bois, de truffe et de fruits mûrs (fraise des bois, myrtille), d’une belle ampleur en bouche, est un vin puissant et très chaleureux, de très grande évolution (35 e). Le 2009, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très grande évolution. Superbe 2008, aux parfums de sous-bois et d’épices, aux arômes de fruits confits, avec beaucoup de gras et de rondeur, des tanins denses mais bien fondus, un grand vin d’évolution lente mais qui sait séduire dès sa jeunesse. Le 2007, de couleur intense, avec des tanins très présents, d’une structure soutenue, très charnu, avec ces nuances de fruits noirs confiturés, de cuir, de sous-bois.

Splendide Daumas blanc 2013, 25% Viognier, 25% Chardonnay, 25% Petit Manseng, 15% Chenin blanc et 10% d’une collection de cépages dont le Courbu du Béarn, la petite Arvine du Valais, le Rolle de Provence, la Marsanne du Rhône et dix autres grandissimes variétés européennes. Récolte 100 % manuelle. vinification originale comprenant une macération pelliculaire à 10° pendant cinq à sept jours, fermentation sous inox à 20/25° pendant trois semaines, filtration alluvionnaire sur terre fossile, ensuite retour dans l’inox ; enfin, une seconde filtration de sécurité sur plaque avant la mise en bouteilles... Un grand vin racé, unique par sa complexité spécifique d’arômes, d’une très grande expression avec ces nuances de narcisse, de poire, de pêche... et toujours ce splendide et délicat côté grillé.

Le blanc 2012 est dans la lignée d’une couleur aux reflets verts, au nez très aromatique marqué par des arômes de fruits à chair blanche, charmeur, gras mais avec beaucoup de fraîcheur et de vivacité en bouche, avec des notes d’agrumes et de fruits exotiques au palais, très équilibré et très aromatique. Le 2011, aux senteurs subtiles de petits fruits jaunes mûrs et de pain grillé, est un vin gras mais très frais, d’une belle finale, de bouche riche, fine et persistante (35 e). Le 2010 est un grand vin fin et parfumé, dense et racé comme il le faut, ample en bouche, très riche et subtil, qui sent les noisettes et la pêche blanche, subtil et persistant, d’une grande fraîcheur en bouche. Très distingué, le 2009 est un grand vin, aux senteurs de pêche, de fruits jaunes mûrs et de bruyère, gras et volumineux au palais, de très belle évolution.
Goûtez l’Albaran rouge 2011, 50% Cabernet-Sauvignon, 50% Syrah, macération de 20 jours environ avec remontages et délestages réguliers., élevage entre 8 à 9 mois en barriques, intense en couleur comme en arômes, qui fleure bon les fruits mûrs et les épices, aux tanins bien fermes et soyeux à la fois. 

Dans un autre style, pour tous les jours, on se fait plaisir avec le Guilhem rouge, aux arômes de violette et de mûre, fraise en bouche, bien charpenté, un vin “comme autrefois”

Aimé Guibert et ses Enfants

Domaine de MONTPLO


Ce fils de vigneron développe l'envie de créer son domaine, et d'exploiter au mieux ce patrimoine unique. Il apprend les règles de la vinification auprès d'un ami de Monpeyroux, vigneron confirmé et lance la construction de sa cave en 2003. En septembre 2003 il rentre ses premières vendanges. Il s'oriente maintenant vers la production de nouvelles cuvées et peut-être un élargissement de la gamme. Son objectif faire découvrir aux amateurs son coin de paradis et la typicité de son vin, il projette la création d'un caveau de vente au domaine.
Bref, son Saint-Chinian cuvée Louise 2008, Louise étant le non de sa fille née en 2003, quatre cépages pour ce Saint-Chinian, Syrah, Grenache, Carignan et le Mourvèdre pour le corsé et la richesse en tanin apte au vieillissement, est un vin qui m'a bien plu, coloré, de bouche puissante et dense, aux nuances de framboise cuite, d'humus et de réglisse, d'une structure très soutenue, charnu, d'une finale complexe et d'excellente évolution (10€). Pourquoi hésiter ?
Jean-Michel Consul

> Les précédentes éditions

Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015

 



Cave Les Vins de ROQUEBRUN


Domaine Les CASCADES


Château GRAND-MOULIN


Château FABAS


Domaine de BARROUBIO


Domaine de La VIEILLE


Château des PEYREGRANDES


Domaine BERTRAND-BERGÉ


Domaine de L'HERBE SAINTE


Château MIRE-L'ÉTANG


Château COUPE ROSES


Domaine COSTEPLANE


MAS DU NOVI


Domaine GUIZARD


Domaine la CROIX CHAPTAL


CLOS CENTEILLES


Château du GRAND-CAUMONT


Mas de DAUMAS-GASSAC


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS



EARL GUY MALBETE


DOMAINE DE LAUBERTRIE


DOMAINE GOURON


CHATEAU VALGUY


CHATEAU DES PEYREGRANDES


CHATEAU LAROQUE


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU DE GUEYZE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


HENRY NATTER


DOMAINE PIERRE GELIN


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE DU CLOS DE L'EPINAY



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales